Darkpixel vous offre...1 texte par jour !

24 janvier 2010

Les fils du désert

Les fils du désert

Dans le silence du soir prient les fils de la terre.

Le tempête enfin s’est tu, le soleil a fuit.

La lune pâle s’en vient, reine de la nuit,

Pour veiller sur ses enfants, les fils du désert.

Montent les fumées blanches dans l’air limpide,

Le froid se fait mordant dessous les étoiles.

Les familles joyeuses réunies sous les toiles

Se resserrent un peu sous le ciel impavide.

Ils mangent, boivent et rient les fils du désert.

Heureux, oubliés des grands de ce monde.

Pour eux, la seule vraie richesse c’est l’onde

Mais s’annoncent bientôt des années de misère.

Un beau cheval fougueux pour fendre l’air,

Un dromadaire pour porter les lourdes charges,

L’amitié vraie et le sens du partage

Sont les rêves des enfants du sable, fils du désert.

Las vont s’évaporant les songes de mes frères,

Comme l’eau claire des oasis abandonnées.

Jamais de notre pièce ils ne rendront la monnaie

L’un après l’autre ils s’en vont, les fils du désert.

Posté par darkpixel à 10:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 décembre 2009

Une bonne idée

Voici une idée toute simple qui pourrait amener un peu plus d’humanité à notre société devenue complètement folle et obsédée par l’argent. Les politiques nous ont contraints à accepter un salaire minimum. Moi, je propose un salaire maximum décemment acceptable. Je veux bien qu’on rémunère les compétences, mais il faut savoir garder raison. Même si une personnalité génère d’énormes revenus, le fait-elle vraiment toute seule ?. Quand un footballeux marque un but, est-il tout seul dans l’équipe ? Son but vaut-il des millions d’euros ? Un président directeur général travaille-t-il plus que tout son personnel réuni ? Si on fixe un plafond aux salaires, cela induira un surplus d’argent qui pourrait être réparti plus équitablement entre les différents acteurs de l’Entreprise France. Nos politiques ont creusé un déficit dont nous ne pourrons jamais sortir, c’est plutôt facile à calculer (ramené par habitant à 20519 euros, dur pour les familles nombreuses !!!) Pourquoi ne pas affecter les surplus à cette dette ou au trou de la sécu ? D’aucuns « bien pensant » diront que mes propos sont démagogiques, les mêmes sûrement qui trouvent normal de voir l’argent public gaspillé, non plus à la louche, mais à la pelleteuse !!! Toute les secondes la France perd environ 3 SMIC qui alimentent le trou noir de la dette. Mais avez-vous vu un semblant de début d’économie véritable dans les hautes sphères ? Moi non !

Posté par darkpixel à 22:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 octobre 2009

Le virus qui couche la France ? C'est la grippe Nicolas !

Jean Sarkozy nommé à la tête d'un établissement public d'importance au moment même ou le père annonce, sans s'étrangler, que les jeunes arriveront gràce au mérite et non à leur naissance ou leur nom, on croit cauchemarder.

Je n'ai rien contre ce jeune, bien qu'il soit aussi arrogant que son sinistre père, mais je me mets à la place de tous ceux qui passent un concours pour entrer dans l'administration et qui voient cet universitaire moyennement doué piquer le cerise sur le gâteau !!!

Message au président :

Continuez à alourdir le poid des taxes, après le carbone, pourquoi pas le beurre pour diminuer les accidents cardio-vasculaires ? Continuez ainsi Môssieur Nicolas, aussi con que soit le peuple, il finira par se rebeller.

Jusqu'ici nous étions gouvernés par des tiques qui affaiblissaient notre pays. Aujourd'hui vous êtes un virus type Ebola . Vous faite saigner le corps qui vous abrite sans vous rendre compte que vous tuez votre hôte.

Posté par darkpixel à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BMW... La publicité qui dit vraie pour une fois ?

Comme je l'entends répéter sans cesse :  La joie est BMW... Leurs voitures sont donc des filles de joie ? Cela ne m'étonnerait guère, carrossée et maquillées comme elles le sont et aux tarifs où on se les paye !

Posté par darkpixel à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Après le syndrôme de Kapozy, le sale môme de Sarkozy...

Je crois que dans le foutage de gueule, personne n'avait été si loin que Le sinistre Sarkozy. Miterrand avait déjà fait beaucoup de dégats, mais là, on croit rêver.

Une campagne contre la fraude aux impôts ou aux charges sociales alors que l'état gaspille l'argent collecté par milliards. A priori, un voleur tolère mal un autre voleur.

Un type qui annonce que la valeur ne dépendra pas de la naissance ou du nom et qui nomme son rejeton à la tête d'une usine à fric alors, qu'à mon avis, il devait y avoir une légion de gars sûrement plus compétents à nommer...

J'aimerais bien aussi que chaque fois qu'un clampin se tue ou se fait tuer, le ministre concerné reste dans son ministère et qu'il délègue les condoléances à ceux qui ont autorités. Les frais de représentations seront moins élevés et l'avion coûte cher.

La liste s'étoffera au fur et à mesure...

Posté par darkpixel à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 juillet 2009

Ces parasites qui nous gouvernent...

Un couple surendetté décide d’emprunter pour tenter de combler son déficit et de repartir du bon pied. Il se rend donc à la banque. Là on lui explique assez peu aimablement que ce n’est sûrement pas une solution puisqu’il faudra rembourser plus et que la dette sera donc plus grande. Le couple dépité rentre chez lui et s’installe devant son 42 pouces avec home cinéma pour regarder des jeunes acteurs se débattre dans une de ces télé- « réalité » quelconque qui sert de prétexte pour les gaver de publicité…

Qui ira expliquer aux ânes bâtés (et je l’avoue, c’est faire injure aux ânes) qui nous gouvernent que leur emprunt est une idée complètement débile ?

A moins que, conscients que notre fin approche, ils ne tentent que de s’enrichir plus pour… Pourquoi au fait ? Et qui bénéficiera de ce prêt ? Nous ? Sûrement pas, il nous faut déjà faire face à cette étrange hausse de notre pouvoir d’achat qui nous permet d’acheter de moins en moins de choses qui pourtant sont , paraît-il moins chères. Je crois que les instituts de sondages ont les mêmes experts de merde que ceux qui soufflent leurs idées à notre président courant d’air. Ce sont encore ceux qui ont beaucoup d’argent qui vont pouvoir s’enrichir à nos frais. Eux qui vont en prêter autant qu’ils voudront et qui récupèreront directement dans nos poches ce liquide précieux qui commence à s’y faire rare. Si on veut réduire la dette, cela ne me paraît pas si compliqué. Commençons par réduire les dépenses de l’état. Chaque fois qu’un citoyen loupe un virage, il n’y a pas besoin qu’un ministre et sa suite aille faire le constat. Que quelqu’un explique à Nicolas que MSN permet de faire des visioconférences, cela coûte moins cher qu’un voyage. On dit que ces dépenses représentent des peccadilles dans le budget, cela m’étonnerait fort !!! Que nos politiciens et fonctionnaires s’achètent eux-mêmes leurs voitures. Ils y feront plus attention et je suis sûr qu’ils rouleront mieux sur les routes si l’entretient leur incombe aussi. Qu’ils payent leurs logements, après tout, les travailleurs du privé le font bien et la majorité des petits fonctionnaires aussi. Qu’on supprime cette mesure inique et choquante qui permet aux députés non réélus de toucher 5 ans d’indemnités. Rien ne justifie cela et c’est encore du pognon jeté par les fenêtres. D’aucun disent que ces indemnités sont acquises grâce à un prélèvement interne, mais comme de toute façon cela sort uniquement de nos poches, je ne vois pas la différence. Les députés sont payés à partir de nos impôts, alors si ’on fait un prélèvement sur leurs indemnités, au final, le prélèvement es quand même fait dans notre porte monnaie.

Le gouvernement et l’administration sont des parasites qui nous coûtent bien trop cher. Par ailleurs on délocalise tellement d’emploi que bientôt plus rien ne sera produit en France et que l’immense majorité de la population hantera les rues en toute oisiveté. Qui paiera le RMI à ces gens ? Qui paiera ces impôts indispensables au fonctionnement du pays ?

Monsieur Sarkozy, vous nous parlez souvent de démocratie, mais malgré vos grandes oreilles vous semblez ne pas nous entendre.

A croire que le bruit de votre propre importance est plus fort que le grondement d’un peuple qui commence à être las de pallier à l’incurie de ses dirigeant aussi avides qu’incompétents.

Posté par darkpixel à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2008

Ils sont propres mes avions !!!

Des fois, il me semble qu’on nous prend un peu pour des imbéciles. Qui n’a pas entendu dire que les voitures étaient responsables de l’émission de CO² et par conséquent, du réchauffement climatique. Or, à l’école, on m’a appris que ce gaz, plus lourd que l’air restait relativement près du sol et je n’ai pas l’impression que la concentration ait dépassé un seuil raisonnable. Ceci dit, il y a peu, j’ai suivi un camion citerne qui en était rempli de ce fameux gaz ? Qu’allait-il donc en faire ? Faut-il arrêter de boire des eaux gazeuses ? Doit-on éviter la neige carbonique pour éteindre les feux ? Que penser du paint-ball qui expédie les petites capsules de peinture avec ce gaz honni ? Mais là où je suis sûr qu’on se fiche de notre tête, c’est que personne ne parle de ces milliers d’avions qui, eux, en éjectent des centaines de tonnes directement à une altitude d’où il ne redescend pas. Le carbone des avions serait plus propre que celui des voitures ?
Encore une fois, pour des raisons économiques, on ferme les yeux sur les causes principales. Je ne dis pas qu’il faut supprimer les avions, je sais qu’on ne « pourrait » jamais le faire. Mais à tout le moins, qu’on nous fiche la paix et qu’on nous laisse nous suicider touts ensemble.  Entre les compagnies aériennes, les firmes comme Monsanto et les compagnies pétrolières, le temps qui nous était imparti sera bientôt écoulé. Merci pour nos enfants et les animaux qui n’ont rien demandés. Et après on vient me dire qu’il y a de l’espoir en l’humanité… Plus prés de toi mon Dieu, on arrive, dommage que Tu ne sois pas au rendez-vous !!!

Posté par darkpixel à 23:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 décembre 2008

SFR ? Ben à priori, non, ils savent pas faire.

Ma fille pleine de bonne volonté décide de faire relier sa petite chambre à la toile mondiale. Elle opte pour ce qui lui semble le plus intéressant : Neuf.

Las, entretemps, SFR a phagocyté le fournisseur d’accès.  Après maintes relances la Box n’arrive toujours pas… Vous allez me dire que dans les campagnes c’est plus difficile. Je veux bien, mais là c’est à Paris que ça se passe. Si dans la capitale il leur faut deux mois pour activer une ligne et livrer un misérable Modem, je n’imagine pas les délais au fin fond de la Lozère…

La Box arrive enfin, mais tout n’est pas joué,  rien ne fonctionne ! Du côté d’SFR  on rejette la faute sur France Télécom (on, se demande ce qu’ils viennent faire là dedans, d’ailleurs), nous ce qu’on voit, c’est que la ligne ne fonctionne toujours pas. SFR,  lui prête alors une clef 3G pour la dépanner. Enfin un geste de bonne volonté, quoique tardif. Mais, confirmant ce que je pense de ce type de matériel, la clef tombe en panne deux jours après… Super ! Ma fille se rend alors à l’agence SFR (pas grand-chose à priori) qui lui annonce qu’il aurait fallu téléphoner au 1077 auparavant, mais avec quoi ? Puisqu’elle n’a pas de ligne !!! Puis des clefs, ils n’en ont pas qu’une quand même.

En bref, malgré une publicité aussi tapageuse que ridicule, SFR n’a pas les moyens de ses ambitions.

SFR ferait mieux d’économiser l’argent dépensé en réclame à payer du personnel compétant et motivé, mais il est vrai que ce n’est pas dans l’air du temps…

Posté par darkpixel à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2008

Donnons des sous aux banques !!!

Merci messieurs les politiciens d’avoir donné plein de sous aux pauvres banquiers pour qu’il puissent continuer à assurer leur train de vie. Vous auriez pu, quelle horreur, privilégier l’augmentation des salaires. Cela aurait forcé les petites gens à placer leur argent à… la banque, mais il y aurait eu risque de relancer la consommation. Tandis que là, pas de souci, il ne risque pas d’en ressortir le pognon que vous avez généreusement offert après l’avoir piqué aux pauvres. Une version de Robin des Bois pour dégénéré du bulbe.

Merci aussi pour avoir pondu à grande vitesse cette loi sur le piratage qui protège les Majors du disque. Mais pourquoi ne pas en avoir fait une obligeant ces mêmes Majors à appliquer des tarifs identiques au sein de la communauté européenne ? Nous sommes parmi les plus chers en ce domaine, pourquoi ? Le français est plus plaisant à tondre ?

Idem pour le pétrole, à la moindre augmentation du baril, les prix flambent immédiatement. Par contre quand ça descend, nous on ne voit pas grand-chose. En tout cas, rien de comparable avec la rapidité exercée pendant la hausse. Le pire c’est que ces espèces d’enc de pourris de pétroliers arriveraient à vous faire croire que c’est normal !!! Après avoir spéculé pour faire augmenter les tarifs, ils arrivent encore à se bourrer les poches quand le soufflé redescend. Tout ça en continuant à défigurer la planète et freiner le développement des énergies alternatives.

Moi, j’ai trouvé une solution pour conserver un peu de laine. Je ne bois pas, je ne fume pas, je ne joue pas, j’écoute la radio et je regarde les films à la télé et je roule exactement à la vitesse autorisée (en plus ça consomme nettement moins !). L’état ne gagne aucun bonus sur moi !!!

Au fait, il faudrait arrêter de dire que les américains sont les premiers à avoir élu un ressortissant des minorités. Nous, bien avant eux, on a élu un nain !

Posté par darkpixel à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2008

Les parasites...

   Comme une tête gorgée de poux ou un bouton de rosier couvert de pucerons, la France est malade de ses fonctionnaires. Pas tant de ses petits fonctionnaires d'ailleurs (quoique forts nombreux tout de même), que de ces hauts fonctionnaires qui roulent carrosses dans des véhicules payés par l'état (avec nos sous) et crèchent dans des appartements généreusement offerts par notre pays (toujours avec nos sous).

    Comme un malheur ne vient jamais seul, les voici maintenant par légions. Délégations pour ceci, commissions pour cela. Sous-commissions, groupes d'études... Toutes ces grosses commissions finissent par nous mettre dans le caca. Quand l'état nous dit de faire des économies, il désigne une bande de parasites pour étudier les soi-disant moyens pour enrayer la crise.

    Mais la crise, c'est vous, Messieurs, qui la créez. Cette dette que vous creusez chaque jour un peu plus en faisant semblant d'en chercher les causes profondes. Vous tentez de nous culpabiliser en nous disant que c'est notre faute. Nous ne travaillons pas assez, nous osons faire de l'épargne, nous ne sommes pas assez endettés… Vous nous proposez de contrer la baisse de pouvoir d'achat par l'intéressement, mais qui cela va-t-il toucher ? Quelques sociétés, et encore une fois, cela favorisera ceux qui sont déjà les mieux payés. Si vous voulez vraiment faire progresser le pouvoir d'achat à peu de frais, la solution est pourtant simple. Augmentez les travailleurs, mais intelligemment, ça changera un peu. Aux plus démunis, ceux qui bossent vraiment et font vivre les autres, accordez 12% d'augmentation. Pour ceux qui touchent entre deux et quatre fois le SMIC, 3.5%, cela fera déjà pas mal. Quant à ceux qui gagnent plus de quatre fois le smic, 1% me paraît raisonnable, ils sont déjà bien gâtés. Quant à ceux qui touchent plus de 20 fois le SMIC, 0,01 % sera déjà plus que pour ceux qui en ont vraiment besoin. De nos jours, quand on accroit les salaires, seuls ceux qui n'ont pas de problème se voient réellement augmentés. Où est la justice là dedans ?

   Si l'argent manque pour cette action, il n'y a qu'à taper notre président, nos ministres ainsi que nos députés et sénateurs. Avec tout le pognon qu'on leur file depuis des années et le piètre rendement qu'il en ressort, on voit qu'il eut été mieux avisé de le placer dans un bas de laine, il aurait perdu moins de valeur.

Posté par darkpixel à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2008

N'avez-vous pas l'impression, des fois, de n'être qu'une marionnette entre les mains d'un cinglé ? Moi ça me le fait ! Alors que le prix des carburants ne cessent de monter mettaznt à mal nos budgets. Voici qu'on vient nous narguer avec ces pauvres bleus qui sont obligés d'utiliser trois cars et un train pour qu'on leur fiche la paix. Notez qu'avec marqué en gros "Les bleus" sur la loco, les journalistes ont pas dû trop chercher le train ... En plus on nous annonce que la destination est serète. Dommage que plus personne ne soit capable de suivre uine ligne de chemin de fer sur une carte. Si on arrêtait de nous bassiner avec tout ce luxe et cet argent fichu en l'air pour une bande de blaireaux qui n'ont plus que,comme souci, à hésiter entre la ferrari jaune ou la rouge.

Au fait, j'ai reçu un mail par internet qui m'a bien fait réfléchir (une fois n'est pas coutume :) )

Je reporte ici le contenu du mail :

              1$                   Baril de pétrole en $   Baril de pétrole en €  Prix du litre de gazole à la pompe

en 2000   1,20€                        60$                           72€                                     0.82

en 2008   0,64€                        110$                          70,40€                                1,28€

Alors là, effectivement, il faudrait que nos joyeux économistes nous expliquent ceci !!!

Pour ces enfoirés de média qui nous abvreuvent d'âneries sans noms et qui nous affirment que les américains commencent à ralentir leur consommation... J'ai de la famille et des amis là bas. Ils n'ont pas vu d'augmentation de l'essence à la pompe !!!!

Ca ne m'étonnerait pas qu'Elf fasse encore plus de bénéfices que l'année dernière !!!   

Posté par darkpixel à 22:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 mai 2008

Délocalisation !!!

Quand je vois ce qui se passe en France, je ne peux m’empêcher d’être pour la délocalisation. Nos entreprises sont, en effet,  peu compétitives face à celles implantées dans les pays les plus pauvres ou les pays qui font travailler les ouvriers pour une poignée de cacahouètes.  Pour pouvoir faire face à cette concurrence, je propose de délocaliser nos grands patrons. Pourquoi ne pas embaucher des  patrons Chinois où Guatémaltèques qui coûteraient bien moins cher aux entreprises et permettraient de les rendre plus compétitives. Avec l’économie ainsi réalisée, on pourrait même aller jusqu’à augmenter le personnel qui, lui, assure la vraie marche de l’entreprise.
Je pense qu’aujourd’hui, dans l’état où se trouve notre pays, il serait temps d’enrayer cette aberration qui consiste à voir les patrons s’enrichir de plus en plus d’une façon tout à fait déraisonnable, alors que dans le même temps, on minaude devant les syndicats en leur expliquant qu’aucune augmentation ne peut être envisagée pour le « petit personnel », soit ceux qui font vivre l’entreprise.
Je crois que pour être dans une économie saine et socialement plus juste, personne ne devrait gagner plus de cinquante fois le SMIC, ce qui est déjà énorme. Comment peut-on justifier les salaires pharaoniques qui atteignent ou dépassent largement le million d’euros par mois ? Qui peut dire, sans voir son nez s’allonger de dix mètres, qu’il travaille comme plus de mille personnes ? Comment peut-on gaspiller autant d’argent pour couvrir d’or des gens qui n’ont, comme seul talent, que celui de faire entrer un ballon de trente centimètres dans un trou de plus de quize mètres carré. Si cet argent réparti de façon aussi inique était plus justement partagé, il est vraisemblable que les rues seraient moins envahies par les mécontents et les laissés pour compte d’une économie devenue folle entre les mains de malades qui ne vivent plus que pour l’argent. Qu’en feront-ils, ces pauvres nigauds ? Si tant est qu’un paradis existe, il leur faudra le laisser à la porte, à moins qu’il ne serve à chauffer les enfers….

Posté par darkpixel à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2008

Pauvre Edouard...

Pauvre Edouard qui se voit interdit de publicité pour les médicaments (ceci dit, cela me parraissait une bonne idée). Après des années à se voir déconseiller fortement l'automédication, voilà qu'aujourd'hui on nous l'impose, mais à prix fort, bien entendu ! Nos politiques doivent avoir des actions dans les laboratoires.

Mais pour en revenir à Edouard, avant de vouloir casser les prix des médocs, il faudrait déjà commencer par baisser ceux de la bouffe. Parce qu'après avoir fait un tour dans les rayons, je vois que tout est beaucoup trop cher, et pas qu'un peu. On voit bien qu'entre les "géants" de la distribution, c'est copain comme cochon. Ils devraient planter des arbres à proximité des supermarchés, cela donnerait du poids à l'expression "se faire voler comme au coin d'un bois" !!!

Posté par darkpixel à 22:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 avril 2008

Attention, arnaque !!!

Voici l'exemple type du mail qui tente de vous arnaquer.Rapellez-vous qu'il n'y a que dans les contes de fées où on donne de l'argent sans vraie contrepartie...

Mail reçu le 10.04.2008

Bonjour,

 

Veuillez me pardonner cette intrusion dans votre vie étant donné que nous n'avions établi aucun contact auparavant.

Pour en venir au fait, je suis un avocat à la Cour de Justice d'Abidjan. Je vous contacte pour le depôt des fonds qui ont été déposé à la Société de Gestion et d'Intermédiation (Eurofinance S.G.I.) à Abidjan en Côte d'Ivoire par un membre de votre famille. Ce sont des informations tenues secrètes jusqu'à ce jour donc entendons nous qu'il faut agir sans éveiller des soupçons.

Il s'agit en effet d’un proche de votre famille,mort dans un accident de circulation le 27 Juillet 2005 à Abidjan, laissant derrière lui une somme qui s'élève à ce jour à 2.500.000 Dollars US qu'il avait déposé auprès de la la Société de Gestion et d'Intermédiation de Côte d'Ivoire. Juste après sa mort des recherches, entreprises par moi-même en tant que son avocat et par la Eurofinance S.G.I., pour retrouver un membre de sa famille sont demeurées vaines étant donné que mon client vivait seul à Abidjan.

Devant cette situation le Directeur Général et le Conseil d'administration de la Eurofinance S.G.I. ont décidé de déclarer le compte "Non Réclamé" pour étouffer l'affaire.

Je me suis à nouveau lancé dans des recherches cette fois-ci sur le net afin de retrouver les vrais héritiers de mon ancien client ou à défaut une personne portant le même nom que celui-ci.

Je me suis dis qu'il faut à tout prix récupérer cet argent et le faire profiter à qui de droit. C'est pourquoi je vous demande de m'assister dans cette opération en adressant une lettre de réclamation de votre héritage à la Société de Gestion.

Le fait que vous portez le même nom de famille arrange les choses en Votre faveur.

Je vous garanti que vous ne courrez aucun danger  en collaborant avec moi.

Prière de me contacter par e-mail pour qu'ensemble nous entamions les démarches à suivre.

Dans l'espoir d'une décision favorable de votre part, je vous prie de croire,  en l'expression de ma meilleure considération.   

REPOND SUR: lordarms4@yahoo.fr      

      

Posté par darkpixel à 23:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 avril 2008

La chasse aux parasites...

Après l'appareil à chasser les moustiques, celui qui éloigne les clochards et enfin, celui qui éloigne les jeunes, voici venir l'appareil qui éloigne les parasites de la société. Inutile de vous dire à quel point nous en aurions besoins. Le seul hic, c'est que cela provoquera de nouvelles élections, auxquelles il n'y aura plus personne pour se présenter....

Nul doute qu'un appareil de ce style serait aussitôt interdit d'utilisation car notre société est comme un bourgeon de l'année, un tas de feuilles qui ne demandent qu'à pousser avec une grappe de pucerons qui pompent les forces vives. Imaginez un peu que les trouducs qui nous dirigent sont ceux qui font les lois, notamment celles qui régissent le surendettement, alors comment peuvent-ils dépenser mille milliards d'euros sans état d'âme ? Et dans cette astronomique somme, combien part en pure perte chez les copains et les copains des copains ? Argent qui aurait sûrement été plus efficace dans nos poches pour relancer une économie qui ne peut que s'éteindre avec la bande de clowns qui squatte l'Elysée ou ceux qui lorgne dessus avec insistance et qui ne feront pas mieux.

Posté par darkpixel à 12:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 mars 2008

Faire ses courses ailleurs ?

Petite idée...

Après la journée sans voiture qui permet de dépolluer pour 24h00 le centre des grandes villes, pourquoi ne pas instaurer la journée sans grande surface ?

On punirait ainsi ces salauds sans vergogne qui piochent dans nos porte-monnaie bien plus qu’ils ne devraient. Il faudrait aussi arrêter de les défendre, ces pourris, en arguant que c’est le marché, qu’il faut obéir aux lois économiques… Quand les lois sont mauvaises pour le peuple, il faut les changer !!! Soit on légifère pour protéger l’argent au détriment des hommes, soit on légifère pour protéger les hommes et il faut alors punir les profiteurs dans leur chair, là où ça fait mal, en ponctionnant leur trésor de guerre. Comment a-t-on pu laisser aussi peu d’acteurs claveter ainsi le marché ? Le peuple mouton, maintenant, va faire ses courses chez eux en ayant l’impression de faire des affaires. Comme si c’était une affaire de payer ses marchandises 5 fois trop cher tout en regardant les producteurs se faire étrangler. Dans d’autres temps, on les auraient pendu haut et court, mais aujourd’hui, en graissant largement quelques pattes avides, on a le droit de tout faire. Si seulement ils n’avaient pas l’outrecuidance de dire qu’ils protègent le pouvoir d’achat (ou alors ils ne parlent que du leur !!!).

C’est décidé, je fais mes courses chez les petits commerçants, eux au moins ne s’entendent pas sur les prix et ce n’est même pas plus cher !!!

Posté par darkpixel à 09:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2008

JO en Chine et Tibet

Il est "amusant" de voir comme tout le monde s'offusque du mépris des Chinois envers les droits de l'Homme et leur inflexibilité à l'encontre du Tibet. On se demande d'ailleurs pourquoi les gardiens autoproclamés du monde (les Américains) n'ont pas encore été assainir la contrée. Il est vrai qu'à part l'exportation de cailloux et de chef d'état en fuite, le site n'a guère à offrir que les plus superbes panoramas du monde. On voit que c'est le vrai pays du vrai Dieu, aucune tentation n'a été incluse dans le pays pour détourner l'Homme de la foi. La bouffe est déguelasse, pas de plages, pas de richesses...

Plutôt que de venir aujourd'hui pleurnicher sur ce qui, jusque là, était superbement tu, il eut mieux valu choisir un autre pays pour les jeux olympiques. On aurait pu aussi simplement les annuler, mais 5 000 000 000 d'euros ca donne à réfléchir à tous les pays, il semblerait que ce soit le prix pour tolérer l'intolérable.

Posté par darkpixel à 12:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 mars 2008

Pouvoir d'achat, phénomène de mode...

Pouvoir d’achat,

Heureux nos hommes politiques, de quelque bord qu’ils soient qui ont toujours une solution pour nous pourrir la vie. Dans ces temps difficiles où on soulève les coussins des fauteuils dans l’espoir de trouver une dernière pièce, les voici qui nous rebattent les oreilles avec le pouvoir d’achat. Après nous avoir prouvé par A+B que l’euro n’avait en rien modifié les prix (ce n’est pas faux notez bien, une salade qui coûtait 2,50 F coûte aujourd’hui 2€30, c’est bien le même nombre !!!) les voici qui partent combattre la vie chère. Mais il faut remarquer que déjà, avant d’entreprendre toute action, on commence par nous jeter de la poudre aux yeux. En effet, les prix n’auraient pas tant augmenté que cela. C’est le français qui a l’illusion de cette augmentation. ..Dommage que ceux qui affirment cela ne fassent pas les courses. S’ils ôtaient une seconde leurs œillères, ils verraient le monde réel et  non cette version idéalisée dans lequel ils se déplacent. Pas étonnant qu’on ne les voit jamais dans nos campagnes ou nos cités en dehors des élections. On nous affirme de même que le panier moyen de la ménagère n’a pas beaucoup augmenté. Mais que mettent-ils dans ce panier ? Quand on voit le prix du pain, des légumes, du poisson… par rapport aux prix de l’an passé, il ne faut pas être docteur en mathématiques pour se rendre compte qu’on nous raconte des âneries (et je suis poli).

Déjà se profile au loin l’annonce d’une période d’austérité, la belle solution que voilà. On va se serrer la ceinture pour que nos gouvernants puissent mener leur train de vie. Moi, j’ai une bien meilleure solution. Que tous ceux qui bénéficient d’un véhicule de fonction fassent l’effort de l’acheter, de bien plus pauvres qu’eux le font bien. Qu’on réduise un peu leurs avantages, exit les chauffeurs, les appartements de fonctions… Qu’on limite les déplacements des nos politiques au strict nécessaire, en faisant payer les resquilleurs qui les accompagnent.  Quand un marin se noie, aussi triste que soit l’évènement, est-il bien nécessaire qu’un ministre fasse le déplacement ? Je ne pense pas, à moins qu’il ne possède le pouvoir de faire ressusciter les morts… Qu’on limite au strict minimum les frais de fonctionnement de nos administrations. Il faut savoir que quand on change le nom d’un service, c’est autant de tampons, de papiers à en-tête et autres peccadilles qu’il faut changer aussi. C’est vrai que cela peut paraître ridicule, mais multiplié par la bêtise administrative, cela fait des milliers d’arbres abattus pour rien et des dizaines de milliers d’euros qui partent en fumée.

Il serait temps qu’on arrête de nous raconter des histoires, si les français se serrent la ceinture, c’est l’économie qu’on étrangle. Si on la serre aux soi disant serviteurs de l’état, ce ne sont que les commerces de luxes qui souffriront !

Rappelons-nous, chers français, que ces gens ont été élus pour être à notre service et non pour que nous soyons au leur. Il serait temps d’enrayer l’hémorragie monétaire, posons un garrot à l’état !

Posté par darkpixel à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2008

Les Incas

Sous le soleil de plomb, sous le regard des dieux
Ils triment sur la terre ingrate oubliée des cieux.
Mais seuls les vents glacés caressent  les champs
D’où la tristesse des hommes, la douleur des chants.

L’or aux murs des temples n’atténue leur misère.
Malgré les offrandes, les divinités n’ont que faire
De ces pauvres paysans à la peau cuivrée,
Qui récoltent bien moins de blé que d’ivraie.

Scrutant sans fin le ciel à la recherche de signes
Envieux des Dieux ou voulant en être dignes
Ils ont oublié que c’est la terre qui les porte
Et que la lune et le soleil ne sont que l’escorte.

Le son acide de la kena qui vrille les nerfs
Est le reflet du chant des pauvres serfs
La flute de pan en contrepoint plaintif
Est l’essence de leur esprit craintif

Sous le regard austère des sommets
Indifférents à la détresse des opprimés
Les incas aujourd’hui courbent l’échine
Oublieux des fastes d’antan, de leurs racines.

Posté par darkpixel à 22:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 février 2008

Lettre à M Sarkozy

Monsieur Sarkozy

Je n’ai, malheureusement, aucun espoir que vous lisiez ceci. Et quand bien même, je ne suis pas sûr que vous en compreniez le sens. Quand on vit depuis toujours dans un milieu protégé, je crains qu’on ne puisse appréhender le quotidien de ceux qui vivent dans la misère. Cela fait trente ans que les gouvernements successifs demandent aux français de se serrer la ceinture et vous nous avez conquis, au moment des élections, en nous promettant un avenir meilleur, comme tous vos prédécesseurs d’ailleurs, mais vous aviez un tel accent de sincérité que nous y avons cru. Cependant, comme les autres, il semblerait que ce soit plus le prix du meilleur acteur qui vous revienne que le poste prestigieux où NOUS vous avons placé. Toujours à vous déplacer en avion, vous semblez bien plus survoler nos problèmes que vous y intéresser vraiment. Nous vous entendons parler d’augmenter notre pouvoir d’achat, mais à part le vôtre, je ne vois guère de progrès en ce domaine. On nous parle d’austérité, mais on vous voit, vous et vos acolytes, mener la grande vie et profiter de tout. Vous pensez sûrement, et bien d’autres aussi, que vous devez votre place à un travail acharné et à votre grande intelligence… C’est en partie vrai, mais je crois que vous devez votre place bien plus à notre bêtise. Celle de nous être fait encore berner par un charlatan.
Vous dites que les caisses de l’état sont vides, mais vous vous octroyez une augmentation de salaire propre à faire vivre douze douzaines de familles de la classe que vous dites défendre.  Le cynisme de la situation vous aurait-il donc échappé ?
Chaque matin, vous vous levez avec plein de bonnes idées que vous décidez d’imposer, et en effet vous nous les imposez, taxe sur les déchets, taxes sur les media, taxes… Vous êtes vous seulement demandé une seconde, quel impact avaient ces avalanches d’impôts sur les salaires du plus grand nombre de familles ? N’oubliez jamais que la majorité des français n’ont, pour vivre durant un mois, que  le quart de ce que vous pouvez dépenser par jour.
Pour renflouer la France, vous comptez un peu trop sur nous, mais nous sommes exsangues. Nos porte monnaie crient famine et on ne peut guère tirer de fruit d’un arbre mort. Quand je regarde autour de moi, Je ne vois que des gens qui triment sous le regard goguenard des parasites qu’ils nourrissent.  Regardez un peu dans votre entourage les piques assiettes qui y gravitent. Regardez les salaires de vos conseillers, de vos ministres ainsi que de leurs propres conseillers. Calculez combien coûtent aux français ces salaires ainsi que les véhicules, les appartements et les avantages dont bénéficient ces personnes.  Ne peuvent-ils se payer eux-mêmes tout cela ? Par ailleurs, demandez-vous si cela est bien justifié ? Vous qui parlez de rémunérer vos fonctionnaires au mérite, pourquoi ne pas étendre ceci à vos collaborateurs ? La situation, chaque jour, s’aggravant, j’ai beau regarder partout, je ne vois que l’administration et le gouvernement, comme responsables, donc j’en déduis qu’étant partiellement incompétents, ils ne méritent sûrement pas que nous les engraissions à nos frais. 
Au lieu d’écouter les jérémiades de ces grands patrons qui pleurent sur les difficultés de leurs entreprises alors qu’ils en tirent des bénéfices record et qu’ils licencient du personnel pour gratter encore un peu pour leurs actionnaires, écoutez plutôt le chant plaintif du Peuple qui souffre. Quand il hurlera à la mort, vous vous retrouverez alors tout seul, eux seront déjà parti s sous des cieux plus bleus pour vous regarder vous  faire dévorer. Vous ne voulez toucher aux riches parce que vous avez peur qu’ils partent vers d’autres contrées (peut-être aussi parce que cela vous toucherait vous même) et sûrement parce que vous en avez peur, mais faites quand même attention,  vous êtes en train, comme les mauvais éleveurs, de nous attaquer la peau en nous tondant…

Posté par darkpixel à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]